Quel salaire pour les infirmiers libéraux ?

par | Sep 23, 2022 | Études Medelse, Praticiens & soignants

Bien que passion et vocation passent le plus souvent avant le gain financier, les IDEL gagnent relativement bien leur vie,  surtout après plusieurs années d’activité. Mais sous quelles conditions ? 

Et oui, un.e IDEL ne compte pas ses heures… ni ses charges ! Rentrons dans le détail du salaire des infirmiers libéraux.

 

Le salaire des infirmiers : différence IDEL et IDE

 

Le sujet de cet article n’est pas de lister toutes les similitudes et les différences entre un Infirmier généraliste (IDE) et un Infirmier généraliste libéral (IDEL), il y aurait bien trop à dire, mais parmi les distinctions : rémunération, charges et comptabilité sont au rendez-vous. On parle dans cet article de « salaire » pour plus de facilité, mais il convient d’abord de faire un point sur le vocabulaire.

En effet, la nature du montant perçu en fin de mois est différente pour les deux métiers :

– en tant que salarié d’un établissement, l’IDE perçoit un salaire

– l’IDEL qui est indépendant perçoit un chiffre d’affaire (CA), qui dépend du volume de soins réalisés sur sa tournée chaque mois

Ce chiffre d’affaire servira à payer les charges et cotisation, et ce qu’il reste après ces frais sera effectivement le revenu de l’IDEL, ou son salaire.

Un infirmier libéral aura donc la tâche de déclarer son chiffre d’affaires pour payer ses charges. Notre étude sur les IDEL en 2021 a montré que la plupart des IDEL (81%) sont aidés par un comptable afin de se soulager de cette nécessité administrative, souvent perçue comme lourde et chronophage.

On parle souvent de 50% du CA mensuel à mettre de côté pour payer ses charges, mais en réalité le taux est plus faible que ça et dépend de beaucoup de facteurs (revenus, statut, situation familiale, localisation …). Cependant, mieux vaut être prévoyant pour faire face à certains imprévus et prévoir 50%.

 

Mais concrètement, comment ça fonctionne ? 

 

Même s’ il y a toujours des cas particuliers, le plus clair reste de lister les différentes étapes chronologiquement :

  1. Vous faites vos soins, puis vous les encaissez
  2. Vous obtenez un chiffre d’affaires que vous déclarez à l’Urssaf
  3. Vos charges sont à payer, certaines tous les mois et d’autres de façon plus espacées. Nous y reviendrons par la suite.
  4. Comme toutes les charges ne sont pas à régler en même temps, n’oubliez pas de garder 50% de votre CA mensuel sur votre compte professionnel et de vous faire un virement de l’autre moitié sur votre compte personnel.
  5. Pour calculer votre salaire (qui est également soumis à l’impôt sur le revenu ) il faudra attendre le 1er janvier. C’est sur votre CA annuel que vous déduirez l’intégralité de vos charges pour connaître précisément votre salaire.

 

Selon le rapport de la Cour des Comptes, le salaire moyen des IDEL en 2012 était de 51 150 euros sur l’année, soit un revenu mensuel de 4 262 euros avant impôts sur le revenu. Mais attention, il est impossible d’en faire une généralité : tous les IDEL n’ont pas le même pourcentage de charges ni le même CA. Cela varie en fonction du nombre de patients, de soins effectués, de jours travaillés et d’heures cumulées sur l’année… Le fonctionnement est également différent la première année d’exercice d’un.e IDEL. 

Rémunération infirmiers libéraux

 

 

Et le fonctionnement par type d’exercice alors ?

 

Et oui effectivement ! Le salaire des infirmiers libéraux dépend aussi du type d’activité en tant qu’IDEL :  exercice en tant que remplaçant.e, collaborateur.rice ou titulaire de votre propre cabinet. Une infirmière remplaçante n’a pas autant de charges qu’une titulaire ou collaboratrice, mais ses recettes sont également en moyenne plus faibles.

En faisant des remplacements libéraux, l’IDEL se rémunère avec la rétrocession des titulaires remplacés sur des périodes ponctuelles ou récurrentes. Il peut cumuler plusieurs remplacements dans différents cabinets.

L’IDEL en collaboration exerce au sein d’un cabinet précis pour le compte d’un IDEL titulaire, qui lui, doit gérer tous les autres à-côtés du métier (gestion du cabinet et des tournées, recrutement des collaborateurs, etc).

Vous l’aurez compris, d’un point de vue financier, le collaborateur gagne théoriquement plus qu’un remplaçant et moins qu’un titulaire.

Peu importe votre type d’exercice, si vous souhaitez compléter vos revenus et sortir du cabinet quelques jours par mois, il est tout à fait possible de cumuler des missions en structure par l’intermédiaire de Medelse en parallèle de votre activité !

 

 

Parlons des charges …

 

Nous les avons mentionnées plus haut, parlons-en.

En réalité il existe 2 types de charges :

– Les charges fixes : ce qu’il vous faudra payer quoi qu’il arrive pour assurer votre activité. Cela inclue le loyer du cabinet, l’assurance de votre voiture, la location du lecteur de carte vitale, votre forfait mobile, les logiciels de gestion et télétransmission …  Ces charges sont indépendantes de votre chiffre d’affaire.

– Les charges sociales : les éléments à payer en fonction de vos revenus . Cela inclue les cotisations Urssaf (assurance maladie, allocations familiales, etc. ) et Carpimko (votre régime de retraite). Ces cotisations seront vos meilleurs ennemis.

Retrouvez plus d’informations sur les charges dans notre article sur les charges sociales des IDEL.

Peu d’IDEL le savent, mais parmi les charges, beaucoup peuvent se déduire des frais fiscaux relatifs aux impôts comme :

– vos frais de services : avocat ou comptable par exemple

– frais généraux : factures eau ou gaz, abonnements téléphone et internet, logiciel de télétransmission, location de lecteur de carte vitale, matériel médical, certaines fournitures de bureau, etc.

– les frais de location du cabinet

– les frais de déplacements professionnels : essence, avion, train …

Ces informations vous permettront peut être de choisir le mode d’exercice qui vous paraît le plus adapté à vos attentes, et en optimisant vos charges, vous pourrez obtenir un salaire en tant qu’infirmier libéral à la hauteur de vos attentes.

 

rémunération

 

 

Le salaire des infirmiers libéraux : un sujet compliqué mais nécessaire

 

Vous tentez peut-être d’assimiler toutes ces informations qui peuvent paraître fastidieuses, compliquées et même désavantageuses mais détrompez-vous. 

Si vous êtes IDE en structure aujourd’hui, il y a bon nombre d’avantages de se lancer en libéral avec plus d’indépendances et de passion combinées à une meilleure qualité de vie financière.

De plus, vous ne serez pas coincés pour toujours dans votre cabinet !  Chez Medelse, nous vous permettons de diversifier votre activité, de garder contact avec vos collègues en structures et de compléter vos revenusUne belle opportunité pour se lancer !

Si ces sujet vous intéressent et que vous souhaitez devenir un.e pro de l’administratif en libéral, La Ruche des IDEL organise plusieurs conférences en ligne chaque semaine sur différents sujets très pertinents.

Et si vous vous intéressez au salaire des médecins généralistes, nous avons aussi un article sur le sujet !

Fiona Deniau

Fiona Deniau

Articles similaires